Je suis le capitaine de mon navire

Montgolfière multicolore dans le ciel bleu

2017 est bel et bien derrière nous. Une page se tourne et avec elle s’envolent 365 jours de souvenirs tantôt doux, tantôt amers, ou les deux à la fois… Avec la nouvelle année survient un besoin urgent de prendre un nouveau départ, doublé d’une volonté affirmée de devenir une meilleure version de soi-même (pour les plus ambitieux, du moins). Et quoi de mieux qu’une bonne résolution pour marquer cet éternel recommencement ?

Mon unique résolution (n’en avoir qu’une maximise les chances de m’y tenir) est toute trouvée : reprendre le gouvernail. Pour mon bien, j’ai décidé de me recentrer sur moi-même et d’être plus à l’écoute de mes besoins. Me consacrer du temps, apprendre à porter un regard plus clément sur moi-même, vivre de bienveillance et d’eau fraîche. Bref, lever plus souvent mon verre à moi-même et le voir à moitié plein, enfin !

J’en profite pour dire au revoir à ce qui m’empêchait jusqu’alors d’avancer. Ces éléments perturbateurs (identifiés ou non) qui n’ont de cesse de nous dévier de notre trajectoire ; nous tirer vers le bas ; projeter leurs peurs sur nous ; nous culpabiliser ; abuser de notre gentillesse ; déverser leur jalousie sous couvert de conseils (non sollicités) ; nous dénigrer par personne interposée… Je dis non ! Non au côté obscur ! Et si quelqu’un s’y oppose, qu’il parle maintenant ou se taise à jamais.

Je n’aspire qu’à une chose en ce début d’année : l’apaisement. Je ne veux rien savoir de ce qu’on peut bien penser ou dire de moi ; rien savoir des possibles désenchantements, espoirs contrariés et autres combines malsaines me concernant. Je me coupe de ce brouhaha ambiant. Je fais ce qui me semble juste et je me concentre sur ce que je juge bon pour moi, un point c’est tout. Mon bien-être est à portée de main et il commence par… moi.

Vous aimerez aussi

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *