Tout, tout, tout, vous saurez tout sur ma routine (ou pas)

Comme toutes les petites filles qui ont beaucoup vu leur maman changer de coupe comme de chemise, je suis fascinée par la capacité du cheveu à se réinventer. Qu’elles le portent afro, naturellement lisse ou défrisé, j’ai toujours eu de l’admiration pour celles arborant une chevelure qui respire bon ce savant mélange de soins et de routines capillaires parfaitement orchestrées.

Qui n’a pas un jour rêvé de connaître leur doux secret ? J’ai moi-même longtemps cherché à le débusquer en jonglant des heures durant entre posts dédiés et commentaires extérieurs sur des blogs à la réputation bien établie en matière de cheveux, en vain ! J’en ai conclu que celles qui en parlaient le plus en disaient finalement le moins, n’étant généralement pas enclines à aller plus loin qu’une simple photo affublée d’un hashtag qui rameutera les foules.

D’autres que moi se sont risquées à poser ouvertement la question et attendent sûrement encore la réponse. Entre balayage d’un revers de main et absence de réponse tout court, j’en arrive à me demander ce qu’il y a de si dur à partager (un comble à l’ère de la surexposition digitale) quelque chose qui pourrait profiter à bien des gens. Cela dit, je peux tout à fait comprendre qu’elles n’en aient pas l’envie (ce serait leur choix après tout et la plupart d’entre nous n’aurait d’autre choix que de l’accepter), mais dans ce cas, autant le dire une bonne fois pour toutes, non ?

Tout divulguer ? À quoi bon ? La nature du cheveu de chacune étant différente, connaître l’exhaustivité de leurs produits n’aurait de toute façon pas valeur de vérité puisque ce qui marcherait pour les unes pourrait se révéler inefficace pour les autres. Mon intérêt se porte plutôt sur les bons gestes à réaliser et pourquoi pas un ordre d’application par type de produits, à titre indicatif.

Exemple-type

Ma routine capillaire du dimanche à base de « blabla » sans agent « blabla » qui risquerait d’abîmer le cheveu.

  1. Je commence par un léger « blabla » du cuir chevelu.
  2. Je fais un bain d’huiles que je laisse poser au minimum « x » minutes.
  3. Je fais un premier shampoing « blabla », puis un deuxième.
  4. Je me rince « x » fois les cheveux à l’eau « blabla ».
  5. J’utilise un après-shampooing que je laisse pénétrer « x » minutes.
  6. J’applique un soin « blabla » pour « blabla » le cheveu en profondeur.
  7. Je me sèche à la serviette sans trop « blabla » pour que « blabla ».
  8. Je termine par une noisette de « blabla » que je répartis uniformément.
  9. Avant de dormir, j’opte pour une coiffure protectrice qui permet de « blabla ».

Enfin, vous avez compris le principe. Ce que je voudrais c’est reproduire d’une part, une recette assez simple, mais surtout inratable, à base d’ingrédients que je serais libre d’adapter en fonction de la spécificité de mes cheveux et connaître, d’autre part, le séquençage des étapes qui me conduiront au résultat ambitionné, aussi minime soit-il, sans qu’aucun secret ne soit nécessairement révélé.

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *