Trois fois plus de piment : cap ou pas cap ?

Aujourd’hui, je vous parle d’un restaurant que j’apprécie tout particulièrement pour ses notes épicées et pimentées. Vous ne voyez pas la nuance ? Ça tombe bien, j’allais y venir. L’amalgame entre les deux est tel que je me devais de préciser. Oui, un plat peut être épicé — autrement dit, agrémenté d’épices en tout genre — et rehaussé d’une dose plus ou moins importante de piment susceptible de piquer un peu… beaucoup… à la folie !

Situé à deux pas du Centre Pompidou, Trois fois plus de piment fait le bonheur des passants de la rue Saint-Martin. Le restaurant propose des spécialités de nouilles et de raviolis parfumées aux épices du Sichuan1 dans un cadre qui invite au voyage avec ses effluves fleurant bon l’Asie, ses bannières traditionnelles et ses guirlandes de piments.

Après de longs mois de pérégrinations gustatives à la découverte de nouvelles saveurs, j’ai comme une envie furieuse de retrouver mes « nouilles dandan » adorées (en hiver, j’opte souvent pour ce plat à base de bœuf, chou chinois, épices et cacahuètes, servi dans une délicieuse soupe onctueuse). Il ne me reste plus qu’à convaincre un ou deux partenaires-testeurs de m’accompagner.

Arrivés sur place, tout a l’air normal à première vue. Même file d’attente (l’endroit n’étant pas très spacieux, les places sont chères, très chères), même trépignement, mêmes tabourets en bois, mêmes gobelets en acier émaillé, à une différence près : l’ambiance, qui a bien changé depuis ma dernière visite.

Le bruit des tablettes numériques a remplacé celui des coups de baguettes. La carte, anciennement écrite à la mano (certes un peu difficile à déchiffrer, mais c’est aussi ce qui faisait son charme), a laissé place à une feuille A4 plastifiée. Un niveau « 0,5 » a fait son apparition et les serveurs proposent désormais une « version végétarienne » de certains plats, en plus d’interroger chaque client sur une éventuelle allergie particluière. Je ne pensais pas que leur consécration2 l’année dernière aurait un tel impact.

Du piment oui, mais pas n’importe comment

Vous l’aurez compris, chez Trois fois plus de piment, on aime quand ça arrache un peu voire beaucoup, mais on n’est pas fous ! Au moment de la commande, les serveurs vous font un topo sur les différents niveaux qui vont de « 0,5 » (autant dire nada, sauf pour les personnes ultra-sensibles qui sentent le piment à 50 km à la ronde) à « 5 » (vous cracherez probablement du feu et vos poumons avec). Pour ma part, le niveau 3 est un bon compromis quand on a envie de sentir le piment tout en appréciant les saveurs de son plat (trop de piment anéantit tout). J’en vois venir certains : « Normal avec tes origines africaines, c’est peanut pour toi ! ». Alors je vous le dis tout de go : c’est principalement une histoire de palais et jusqu’à preuve du contraire, un palais, ça n’a pas d’origines… On rêve !

Principes de base à respecter

Pour ceux qui voudraient tenter l’expérience, voici mes recommandations :

  • Arrivez tôt ! Vous ferez la queue quoi qu’il arrive, alors voyez large pour éviter la crise de nerfs et se réserver une place de choix (c’est beau de rêver).
  • Ar-ti-cu-lez quand on vous demandera le niveau de piment souhaité et surtout, n’essayez pas de jouer les gros durs. Tester sa résistance au piment ne sert à rien. Vous perdrez.
  • Attendez que le plat tiédisse. C’est simple, chaleur + piquant = feu du diable et carafes d’eau à gogo qui n’éteindront pas grand-chose (eh oui, le vrai remède c’est le lait).

1 Province du centre-ouest, le Sichuan est connu depuis des siècles comme le « grenier à blé » de la Chine. Il est également producteur du poivre du Sichuan, utilisé dans différentes cuisines du monde.
2 Trois fois plus de piment a remporté le prix des « Meilleures Nouilles » du Guide Fooding 2016

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
To prove you're a person (not a spam script), type the security word shown in the picture. Click on the picture to hear an audio file of the word.
Anti-spam image