Dans la peau d’une cliente noire

C’est toujours un peu comique de voir le visage angoissé d’une vendeuse — naturellement formée pour apporter son aide à tous, n’est-ce pas — alors que je me dirige vers elle en poussant les portes de Sephora1, la chaîne des chaînes de magasins de produits de beauté qui, en plus de se vouloir ouverte à toutes les beautés, se flatte d’en avoir, je cite, « une approche novatrice » (excusez du peu !).

Souriante au demeurant, j’ai tout de même senti une certaine gêne voire une réticence à me conseiller sur des produits. Étonnant, car les marques se sont nettement améliorées de nos jours en proposant un choix plus large aux consommateurs. Le problème se situerait donc peut-être dans la non-information du personnel censé vendre ces produits voire la non-prise en compte tout court des clientes dans toute leur diversité ?

En traînant sur le stand de Make Up Forever, on m’a gentiment indiqué — pour me faire gagner du temps, j’imagine — qu’il n’existait pas de teinte adaptée à ma carnation2 avant de m’orienter à tout prix vers le stand Black Up. Really ? C’est tellement plus facile de dire n’importe quoi aux gens pour les dissuader que d’ouvrir un tiroir et faire l’effort de chercher.

Sûre de mon coup, j’ai dû malgré tout insister et prouver par A + B (référence exacte à l’appui) que d’une, je ne m’étais pas trompée d’emplacement, merci madame, et de deux, que j’utilisais bien le fond de teint poudre de la marque depuis plusieurs années même. On rêve !

Bon, on en apprend tous les jours me direz-vous (enfin, je parle surtout pour l’enseigne et ses employés…). Et ce n’est bien sûr qu’un exemple horripilant parmi tant d’autres. Exemple d’une ironie sans nom qui plus est, quand on sait que les 3/4 des produits qui composent ma trousse de maquillage sont soit de la marque Sephora, soit de marques qui, sans nécessairement répondre aux besoins spécifiques des peaux noires, ont su flairer le filon et accrocher, de fait, le bon wagon. C’est notamment le cas de NARS, Urban Decay ou encore Bobbi Brown pour ne citer que ces trois-là.

Effet de mode, conquête de parts de marché ou réelle volonté d’offrir une palette plus large de produits pouvant convenir à toutes les femmes sans exception ? On ne le saura sans doute jamais. Tout ce que je sais, c’est que je suis avant tout une cliente comme les autres, indépendamment de mon taux de mélanine. Simplement parce que je le vaux bien.

Le client a beau être roi, ce sont bien souvent les petits détails qu’il observe qui vont déterminer son comportement face à certaines situations. Et ce sont ces mêmes détails qui le pousseront à revenir… ou pas !

Sephora est l’une des plus grandes chaînes de distribution de produits de beauté à l’échelle européenne
Teint, couleur de peau d’une personne

Vous aimerez aussi

Un commentaire

  1. Encore une fois un article lourd de sens et qui touche à une problématique que l’on jugerait inexistante voire futile.
    On est en 2016 et bientot 2017, mais tout me semble encore un peu flou.
    Merciii encore à toi pour cette article que j’ai eu plaisir à lire <3
    Des bisous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *